Fertilité: 8 idées reçues sur la FIV

Home
  ›  
Actualités - Publications
  ›  
Fertilité: 8 idées reçues sur la FIV
You are here:

Fertilité: 8 idées reçues sur la FIV

L’assistance médicale à la procréation intéresse près de 15 % des couples confrontés à un problème d’infertilité. Presque tout le monde possède des connaissances à ce sujet mais peu de certitudes. Petit vrai/faux pour se repérer.

40 ans c’est l’âge maxi pour une FIV

Faux

La loi n’indique aucun âge limite. Il faut que les partenaires soient « en âge de procréer ». Mais la Sécurité sociale ne prend plus en charge les procédures d’AMP après le 43ème anniversaire, âge supposé de la ménopause. D’ailleurs, la plupart des hôpitaux s’alignent sur cet âge.

On propose la FIV au bout d’un an d’essais infructueux

Faux

Les gynécologues s’accordent à dire qu’il vaut mieux consulter quand les essais ne donnent pas de résultat au bout d’un an de rapports réguliers non protégés. Mais de nombreux examens ont lieu avant de conclure à la nécessité ou non d’une FIV.

Une FIV est une insémination artificielle

Faux

Il existe trois grandes catégories de techniques d’AMP. L’insémination artificielle consiste à injecter du sperme directement dans la cavité utérine. Dans la fécondation in vitro (FIV), les ovocytes sont inséminés avec du sperme dans un tube à essai. Enfin dans la FIV-ICSI, on introduit directement un spermatozoïde préalablement sélectionné dans l’ovocyte (dans un tube à essai aussi).

Un seul embryon est transféré dans la cavité utérine

Faux

En général, trois embryons au maximum sont transférés et les autres sont congelés en vue d’un transfert ultérieur, en cas de besoin. Ceci pour limiter le nombre de grossesse gémellaires.

La FIV n’est proposée qu’aux couples mariés

Faux

Les couples (même pacsés) doivent réussir à prouver qu’ils partagent leur vie depuis au moins deux ans mais ils ont la possibilité comme les couples mariés d’avoir recours à la FIV. Tous les couples doivent néanmoins se soumettre à des tests sanitaires et consentir par écrit au protocole. Les couples homosexuels demeurent pour l’instant exclus de L’AMP.

Un couple peut faire plus de 3 FIV

Vrai

En théorie, le nombre des tentatives de FIV prises en charge à 100% par l’assurance maladie n’est pas limité. En pratique, tout dépend des cas. Mais les médecins conseillent parfois d’arrêter les essais car les protocoles d’AMP s’avèrent particulièrement éprouvant psychologiquement et physiquement.

Il n’existe pas de banque d’ovocytes

Vrai

Les techniques de congélation des ovocytes ne sont pas encore au point. Du coup, il n’existe pas d’équivalent des CECOS (centres de conservation et d’étude du sperme humain) pour les ovocytes.

Le don de sperme est anonyme

Vrai

Dans le cadre d’une AMP avec « tiers donneur », la loi garantit un don parfaitement anonyme et gratuit. Le géniteur et son enfant ne pourront jamais connaître l’identité l’un de l’autre.





La source: http://www.topsante.com/maman-et-enfant/conception/infertilite/fertilite-8-idees-recues-sur-la-fiv-28750

Contactez-nous

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Téléphone

Pays

Votre message

insérer le code ci-dessous:
captcha


Copyright © 2016 All Rights Reserved. Powered by Open It